top of page

Un restaurateur de Québec bannit le poste de caissier dans ses comptoirs de cuisine rapide

À la demande de ses employé·e·s, David Trudeau-Fournier, co-propriétaire des comptoirs de cuisine rapide Ogari San et Gaijin Ramen, situés à La Pyramide de Sainte-Foy, dit adieu au service à la caisse dans ses restaurants. Depuis quelques mois, la seule option qui s’offre à la clientèle pour commander est d’utiliser une borne interactive. Valorisation des employé·e·s, qualité des interactions avec la clientèle et personnalisation des plats commandés, les résultats sont concluants. Pas question de revenir à l’arrière!



Des quarts de travail impopulaires et tough sur le moral

« Le contexte de rareté de main-d'œuvre qui sévit en restauration nous pousse à trouver des solutions en équipe, explique le restaurateur David Trudeau-Fournier. En discutant avec nos employé·e·s, on a réalisé que le service à la caisse était un irritant pour plusieurs en raison du caractère répétitif des tâches. Si on ne veut pas les perdre, on doit être à l’écoute de leurs intérêts et leur proposer des emplois valorisants avec de bons salaires ».


Et l’expérience-client dans tout ça?

« Remplacer un humain par une borne interactive peut avoir l’air de brimer l’expérience-client, mais ce n’est pas du tout ce que l’on constate depuis quelques mois, précise David Trudeau-Fournier. Au contraire, notre clientèle peut désormais personnaliser ses chirashis ou ses ramens et les interactions avec les employé·e·s sont de meilleure qualité. Étant un comptoir de restauration rapide dont la promesse est orientée vers la qualité et les saveurs de la nourriture, ce changement est très satisfaisant pour notre entreprise, nos employé·e·s et nos client·e·s ».


Le fast food de demain

Depuis leurs débuts en restauration, David Trudeau-Fournier et Alexandra Joly souhaitent faire les choses différemment en mettant la qualité de la nourriture de l’avant dans leurs comptoirs de restauration rapide. C’est pourquoi ils misent sur une équipe composée d’une vingtaine de passionné·e·s de cuisine, des produits faits maison dans la mesure du possible, ainsi qu’un approvisionnement majoritairement québécois et de proximité.


À propos du restaurant Ogari San

Ogari San est un comptoir-restaurant de cuisine asiatique socio-écoresponsable établi à La Pyramide de Sainte-Foy depuis 2013 ainsi que sur la rue Saint-Joseph depuis 2017. Ayant introduit à Québec la première version du poké bowl sous le nom de « chirashi », Ogari San se spécialise dans la cuisine saine, savoureuse, écoresponsable et accessible. David Trudeau-Fournier et Alexandra Joly, les deux propriétaires de la bannière Ogari San sont également propriétaires de Gaijin Ramen, restaurant de Ramen localivore et accessible à Sainte-Foy. www.ogarisan.com


À propos de Gaijin Ramen

Établi depuis 2017 à la pyramide de Sainte-Foy, Gaijin Ramen est un comptoir-restaurant de ramen localivore qui mise sur la proximité des ingrédients utilisés dans ses plats pour créer l’authentique ramen d’ici. Avec des bouillons 100% made from scratch et dans un esprit éco-socioresponsable, Gaijin Ramen est le restaurant frère de la bannière Ogari San, détenue par les deux entrepreneurs David Trudeau-Fournier et Alexandra Joly. www.gaijinramen.ca



- 30 -

Comentários


bottom of page