top of page

Robine : une application mobile pour protéger les personnes à haut risque de violence

Dans un contexte sociétal où les besoins en sécurité sont grandissants, une nouvelle technologie québécoise arrive en renfort : Robine. Cette application mobile innovante transforme les téléphones intelligents en dispositif de protection personnelle permettant une captation vidéo sécurisée et certifiée. Il s’agit d’un allié de taille pour les personnes à risque de subir des actes de violence ou des méfaits tels que l’intimidation, le racisme, l’homophobie, les inconduites sexuelles et les fausses allégations.



Concrètement, Robine est une application mobile qui permet de maintenir l’intégralité des captations vidéo dans leur format original en les enregistrant directement dans une voûte infonuagique sécurisée. Les preuves des actes de violence ou de méfaits sont ainsi authentifiées et recevables devant les tribunaux. Robine rend également possible la transmission, en temps réel, d’événements à risque à la centrale de surveillance certifiée ULC qui est enregistrée au Bureau de la sécurité privée. Bien que l’application ne consiste pas en un système d’autodéfense et n’enraye pas la violence qui est faite au quotidien, elle permet de documenter adéquatement des actes condamnables et, par le fait même, de dissuader les agresseurs. Robine ne remplace pas les services d’urgence, elle vise à augmenter le sentiment de sécurité des personnes se trouvant à risque.


« Robine est une application mobile qui souhaite faciliter le rétablissement des victimes de violence et amener une sécurité additionnelle aux personnes qui en ressentent le besoin en raison de situations vécues ou encore, par prévention, explique Gino Desautels, co-créateur de Robine. Ce dispositif de protection s’adresse, par exemple, à des victimes de violence conjugale, à des jeunes qui subissent de l’intimidation, à des personnes qui font face à des menaces racistes ou encore, aux personnalités publiques qui ont besoin d’une sécurité accrue lors de leurs déplacements. »


Près de cinq années de recherche, de tests et de perfectionnement ont été nécessaires pour développer cette application mobile unique. Puisque certaines personnes rencontrées par les co-créateurs, Gino Desautels et Jean-Claude Caissie, avaient des besoins urgents en protection personnelle, Robine compte déjà 31 femmes et deux hommes à haut risque de violence dans sa clientèle. Par exemple, le dispositif de protection personnelle permet aux femmes victimes de violence conjugale de documenter les bris de conditions de leurs agresseurs, notamment lorsqu’ils prennent contact avec elles, lorsqu’ils les suivent ou lorsqu’ils fréquentent des lieux où ils sont interdits de fréquentation.


Propriété de l’entreprise québécoise EyeNation, Robine propose deux options d’accompagnement, soit un forfait de protection standard à 42$ par mois et un second plus complet destiné aux personnes à haut risque de violence, à 72$ par mois. EyeNation compte d’ailleurs parmi les fournisseurs de services autorisés par l’IVAC/CNESST. Dans le but de répondre à certains besoins particuliers, une demande en ligne sur le site web de Robine peut être utilisée pour vérifier si une personne est éligible à un remboursement d’un forfait de protection avancée.


Après avoir adhéré à un forfait sur la plateforme numérique, l’application peut être téléchargée à partir de Google Play ou de Apple Store. Robine est disponible partout au Canada et prévoit faire sa place dans d’autres marchés à court terme.


À propos de EyeNation

Depuis 2016, EyeNation offre des solutions technologiques de protection civile aux secours publics. Le centre collabore avec des institutions publiques et privées, afin de supporter les processus de sécurité grâce à la captation vidéo hautement sécurisée. Avec Robine, l’entreprise rend les outils d’autoprotection accessibles aux citoyens, dans le but de contrer les actes de violence et les méfaits. www.eyenation.org / www.robine.app

-30-

Comments


bottom of page